mercredi 8 juin 2022

Blockchain et consommation énergétique : mythes et réalités #CryptoDay

Blockchain Innov est partenaire du CryptoDay, le plus grand rassemblement de l'écosystème crypto en France dont la première édition s’est tenue le 1er juin à Station F. Organisé par le Pôle de Compétitivité Mondial Finance Innovation, le CryptoDay met en avant les crypto actifs et les sujets associés comme le Web 3.0, les NFT, la tokenisation et les métavers.

Notre correspondant, David Miara, a participé au CryptoDay. Il nous partage ce qu’il retient des conférences, au programme de cet article la table ronde « Technologie Blockchain et consommation énergétique : mythes vs réalités ».

La plus grosse polémique autour de la blockchain est sa consommation énergétique excessive, mythe ou réalité ?

Le minage du Bitcoin moins énergivore que le système bancaire

Pour miner du Bitcoin, il faut fournir entre 130 et 150 Tw/h d’énergie, soit 2 fois moins que le système bancaire dont il est estimé qu’il consomme 260 Tw/h à l’échelle mondiale selon Galaxy digital

Réduire la consommation des Blockchain

Plusieurs solutions sont appliquées comme l’utilisation d’énergies renouvelables (géothermie, hydraulique, biomasse) ou encore la construction de fermes de minage dans les pays froids pour pouvoir refroidir les ordinateurs naturellement. Par exemple, l’entreprise Startmining proposant des services de minage de crypto-monnaies, installés en Islande, 100 % vert. 

Mais l’énergie à fournir pour le minage devient exponentielle car la difficulté de minage devient de plus en plus forte en raison de l’intégration de nouveaux mineurs au sein de la blockchain. 

Des mécanismes de consensus moins énergivores

Pour remédier à ce problème d’énergie croissante à fournir, des solutions de scalabilité sont trouvées. Par exemple, la blockchain Tezos utilise le mécanisme de consensus de Proof-of-stake (preuve d’enjeu) au lieu de Proof-of-work (preuve de travail) comme la plupart des autres blockchains. Ce mécanisme est extrêmement moins polluant que le Proof-of-work. 

Les Blockchain de moins en moins énergivores

Aujourd’hui, les entreprises sont attentives à la consommation énergétique des blockchains puisqu’elles doivent être conformes au critères Environnementaux Sociaux et de Gouvernance (ESG). Ce problème de consommation se résoudra dans les années à venir, car de moins en moins d’énergie sera nécessaire pour miner un Bitcoin ou un Ethereum grâce aux progrès, matériels et logiciels, en cours et à venir.

Merci David pour ce partage !

Les participants à la table ronde « Technologie Blockchain et consommation énergétique : mythes vs réalités »  : 

Article en relation :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

À la une

Invitation à l'Afterwork Blockchain Innov de Marseille le 6 octobre

Nous vous invitons au premier afterwork Blockchain Innov de Marseille le jeudi 6 octobre à partir de 18h30 dans le cadre agréable du Chill C...